SIGNADANSE

ENTRE SIGNE ET DANSE : SIGNADANSE
Lors d’un interview, un journaliste a involontairement amalgamé les mots «signe» et «danse», nommant ainsi l’écriture de Jos Pujol : «signadanse».
Le mot fut adopté.
Signadanse n’est pas une technique mais une forme dansée née de la rencontre entre l’univers de la chorégraphie et celui d’un collectif pluriel. Une pluralité qui induit forcément une pensée, un rapport au corps différents et à la recherche artistique vers une autre danse.
Tout comme la langue se transforme en poésie, la compagnie Singulier Pluriel transforme la langue des signes en une forme poétique dansée et expérimente par ce biais d’autres possibles de la danse contemporaine.
Signadanse est une danse exigeante.

« Lorsque le signe issu de la langue des signes a surgi dans mon univers chorégraphique, Il a satisfait mon penchant à aimer faire les gammes à l’envers, il a fait écho à la transmission des passeurs qui m’ont tant appris et à mon rêve d’une danse qui rassemble.

Ce qui m’intéresse dans le signe, c’est cette simplicité, sa charge émotionnelle et sa beauté quihui donne toute sa force, comme si tout était dit en un seul geste. Le signe va droit au but, sans détour ni fioriture. Il nous conduit sur les chemins de traverses de la danse en direction de formes sobres et de gestes justes dans le sens où ils résonnent le mieux en nous.
Il nous a fallu du temps pour apprivoiser le signe et le conjuguer à la danse. Un travail de funambule. Le mot signé est ma matière première, tantôt à la genèse du mouvement, tantôt abrité dans le mouvement mais toujours prétexte au mouvement.

Signadanse nous rappelle que la danse est un héritage universel dont nul ne peut se proclamer le garant. Elle nous arrache à toutes formes de fixité et nous conduit avec passion vers une danse autre, une danse notre, chaque fois renouvelée» Jos Pujol