LE CAMP DES SYGNES

Création 2019

« Je suis

Une goutte vivante faite de larmes

Je suis

Un caillou isolé au bord du chemin

Un grain de sable sur cette immense plage (…)

Je suis

Je suis

Je suis

… et peut être suis-je aussi

Le dernier soupir

D’un grand espoir »

Cochita Liana Gil exilée à Caracas

Synopsis

Ce spectacle prend sa source auprès des femmes républicaines espagnoles incarcérées dans un camp d'internement français au moment de la Retirada.

Considérées par le gouvernement en place comme de "vilaines petites cannes dangereuses pour la société", elles se révèlent de véritables cygnes, symbole de lumière, en métamorphosant un espace vide en un espace gorgé d'humanité.

Elles interrogent avec elles le public sur la capacité de résistance et le sens de la vie aux portes de l'enfer, avec en filigrane, l'absolu nécessité d'aimer.

Pour  les "indésirables" d'hier et d'aujourd'hui.

Pièce dansée et théâtralisée, bilingue français et langue des signes.

Chorégraphe – Jos Pujol

Danseuse, comédienne et danseuse de signes – Gypsy David, Corynne Denux, Johanna Dupuy Hemimou

Créateur de lumières – Maurice Fouihlé (fiche technique sur demande)

Bande son – Nantho Valentine

Regard extérieur – Gilles Rémy

Arrangeurs de signes – Jennifer et Audrey de la SCOP Des’L

Tout public

Scolaires à partir du collège

Durée - 2 possibles 30 ou 45m

Décor - 3 palettes de 1m/1m20/ Un banc de 2m

Lieux – intérieur: boîte noire – plateau 8/8min – vidéo en début et fin de spectacle / extérieur: surface plane 8/8 min – vidéo selon possibles

Dossier de presse sur demande

Possibilité d'actions de médiations tout public et scolaires sous forme d'ateliers Signadanse en lien avec le spectacle

Calendrier

16 au 29 novembre 2019 en résidence de création au théâtre des Franciscains de Béziers

Sortie de résidence le 29/11/2019

Du 25 janvier au 1er février 2020 Festival du FIDO à Ouagadougou

Autres dates en attente suite au confinement